Sélectionner une page

L’être humain est social par nature. Il recherche la compagnie des autres et l’appartenance au groupe parce que ça lui procure un sentiment de sécurité. Donc depuis que l’on est petit, on a tous développé des stratégies pour nous faire apprécier des autres. Sauf que souvent, on tombe dans un piège duquel il est parfois difficile de sortir.

Mais de quel piège s’agit-il ? et comment en sortir ?

s'enfermer dans le piège de vouloir se faire aimer à tout prix

Description du piège avec un cas concret

Pour éviter un piège, il faut d’abord comprendre à quoi il ressemble. Pour que vous compreniez rapidement, je vais l’illustrer d’un exemple : moi quand j’étais petite.

A l’école, j’étais bonne élève. J’aimais bien apprendre, mais pas seulement. J’étais perfectionniste. Je voulais toujours faire de mon mieux, voire plus. Et avec du recul, je m’aperçois que c’était ma manière (maladroite) de vouloir me faire aimer des autres parce que j’envoyais le message suivant :

« Hé ! Je suis presque parfaite. Je fais du mieux que je peux. Aimez-moi ! »

Ado, je me disais que si j’étais « un peu plus comme si » ou « un peu moins comme ça » on m’aimerait plus. Et je changeais mon attitude en fonction de cela.

  • Piège n°2 = croire qu’avec (encore) quelques ajustements, quelques compromis avec nous-même, on aura davantage d’amis

A intervalle régulier, je prenais des bonnes résolutions :

« Allez, tu n’es pas assez comme ça, donc maintenant tu vas te mettre sérieusement à faire… »

Non seulement je me coupais alors de tout le monde pour m’isoler dans ma quête, mais en plus ça ne tenait pas longtemps car c’était bien trop rigide et artificiel pour pouvoir durer.

  • Piège n°3 = croire que si on n’arrive pas à se faire apprécier, c’est par manque de discipline envers nous-même et qu’il faut nous « dresser » (comme on dresserait un singe, sauf que là il s’agit de nous !)

Bref, je les cumulais tous ! J’ai remarqué que souvent, quand on a des exigences très élevées avec soi-même, c’est qu’on tente de prouver aux autres (et de se prouver) qu’on est digne d’être aimé.

Le point commun à tous ces pièges :

vouloir devenir une personne que l’on croit que les autres vont aimer… qui n’est pas nous ! Cette image idéalisée de nous n’est d’ailleurs que dans notre tête. Nous la projetons dans celle des autres. Mais en fait, nous n’avons aucune idée de ce qu’ils pensent ou veulent réellement.

être apprécié

Comment sortir du piège en 3 étapes

  1. Arrêtez de vouloir plaire à tout le monde (si si !)

Je sais, ça peut paraître bateau, mais soyez honnête : on a toujours quelque part ce fantasme-là qui traîne dans un coin de notre tête, même si on nous a dit que c’était impossible.

Et là j’entends un bout de mon cerveau qui répondrait : « ben oui, en étant un petit peu plus… ». Si le vôtre vous dit la même chose, faites-le taire à coups de… ce que vous voulez.

  1. Recherchez pourquoi les gens qui vous côtoient vous apprécient

Tentez déjà une petite recherche par vous-même : remémorez-vous les compliments que vous recevez, les remarques positives des uns et des autres.

Dès que vous êtes en panne d’inspiration, allez voir les personnes que vous appréciez pour leur demander (bien-sûr, ceux avec qui vous avez une relation positive). Ça peut paraître intimidant mais si vous allez vers la personne en lui expliquant que vous êtes en recherche de vous-même, elle se montrera le plus souvent touchée par votre démarche et bienveillante.

  1. Cultivez vos points forts

Dans tout ce que vous récoltez, prenez les points qui vous touchent le plus, dont vous êtes les plus fiers. Et travaillez ces points forts. Que ce soit l’humour, la gentillesse, l’écoute, le professionnalisme, la créativité… peu importe. Consacrez davantage de temps à cultiver cela. Faites même des recherches pour trouver comment faire mieux que ce que vous faites déjà.

Et vous verrez que vous allez même développer de nouvelles qualités qui sont en rapport avec vos points forts. C’est un effet secondaire comme on aimerait en voir plus souvent !

Se moquer du regard des autresEt les gens qui ne m’aiment pas ?

Il y en aura toujours, quoi que vous fassiez. Même si vous êtes la personne la plus gentille et la plus serviable au monde. Même si vous vous consacrez 24h/24 à une cause louable…

Alors c’est simple, laissez-les où ils sont. Vous avez bien d’autres personnes intéressantes à découvrir.

Une phrase dit « En voulant plaire à tout le monde on ne plaît à personne » (et j’ai envie de rajouter « pas même à soi »).

Aujourd’hui, même si j’ai cette tendance qui revient de temps en temps, j’ai décidé de m’aimer moi (ce qui est déjà un gros travail) et d’être convaincue de ma valeur. Et du coup les autres en sont convaincus aussi ! Ils m’aiment pour ce que je suis, ni plus, ni moins. Et au diable les mécontents !

Et vous, quelles ont été vos techniques pour vous sortir de ces pièges ? Racontez-les moi dans les commentaires, cela pourrait servir à d’autres lecteurs !

Ecrivez-moi un commentaire 🙂