Sélectionner une page

Quand nous sommes confrontés à des difficultés, tant que nous n’agissons pas, nous restons dans l’ornière. Prier pour que ça s’arrange peut être un début, mais rien ne s’arrangera sans une action de votre part. Appliquez ce principe de l’action : la prochaine fois, quand vous aurez une peur, petite ou grande, gardez votre calme et répondez à la question suivante : « Comment est-ce que je peux agir pour vaincre ma peur ? »

Isolez votre peur, trouvez les stratégies pour la combattre, et agissez ensuite de manière appropriée.

Vous trouverez ci-dessous quelques types d’actions susceptibles de les vaincre.

  1. Votre apparence vous gêne

Améliorez-la : allez chez le coiffeur, cirez vos chaussures si elles le nécessitent, repassez vos vêtements. Demandez à quelqu’un de votre entourage qui s’habille avec goût de vous conseiller sur des associations de vêtements. Apprenez à mettre en valeur ce qui est bien chez vous, plutôt que de tenter de camoufler ce qui ne va pas. Le camouflage n’est utile que pour les militaires ! Autrement dit : soignez votre apparence. Acheter des habits neufs ? Ce n’est pas forcément utile.

Faites la paix avec vous-même. Sachez apprécier à sa juste valeur ce qu’il y a de beau chez vous.

« Le privilège d’une vie est d’être qui vous êtes. » Joseph Campbell

 

  1. Vous avez peur d’échouer à un examen

Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour réussir, ce qui veut dire qu’il faut passer votre temps à étudier plutôt qu’à vous inquiéter. Travaillez SURTOUT vos forces tout en faisant votre possible pour combler vos faiblesses. Concentrez-vous sur ce qui est en votre contrôle et laissez le reste. Dormez bien, c’est aussi la clé d’une bonne mémorisation et d’une arrivée à l’examen en bonne forme. Rien ne sert de réviser toute la nuit et dormir seulement 2h, cela vous desservira bien plus que vous le pensez. Et avant l’examen, visualisez des souvenirs positifs, il a été prouvé que cela améliore sensiblement la réussite des candidats qui le font, car cela met votre cerveau dans de bonnes dispositions pour réfléchir, au lieu de le laisser se faire paralyser par la peur.

« Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. » Henry Ford

 

  1. Vous avez peur de ce qui va arriver dans le futur

Classez vos peurs en 2 camps : celles qui dépendent de vous et celles qui sont indépendantes de votre volonté.

Concernant celles qui dépendent de vous, prenez chaque jour les décisions qui s’imposent pour faire pencher la balance en votre faveur.

Pour les autres, appliquez votre attention à quelque chose de complètement différent chaque fois que ces peurs reviennent : désherbez votre jardin, allez au cinéma, passez du temps en famille ou entre amis. Mais passez du bon temps plutôt que de perdre votre santé à anticiper une situation qui est hors de votre contrôle. Dans tous les cas, si ça devait mal se passer, vous être ronger les sangs n’y changera rien. Alors autant en profiter.

« A penser anxieusement au futur, on en oublie le présent
de telle sorte qu’on finit par ne plus vivre ni le présent ni le futur. »

 

  1. Vous avez peurs du « qu’en-dira-t-on »

maquillage fluorescentOn a tous, au moins par moment, peur de ce que vont penser – et dire ! – les autres. Mais regardons d’un peu plus près ce qu’est une pensée d’une personne que l’on croise…( voir aussi: le regard des autres) Ce n’est rien de plus qu’une sorte d’image mentale, que la personne crée à partir de son propre vécu, de ses croyances, mais aussi de ce qu’elle a vécu juste avant (allant du chat qui a renversé le vase sur l’ordinateur à cette jolie serveuse qui lui a fait un beau sourire). Et vous allez laisser une pensée aléatoire d’un individu lambda que vous croisez définir votre manière de vous comporter et de vivre votre vie ?

Quant aux gens qui croisent régulièrement votre route, allez-vous laisser le pouvoir de votre vie entre leurs mains, simplement parce que vous faites des suppositions sur ce qu’ils pensent de vous ? La plupart du temps, nous n’avons aucune idée de ce qui se passe dans leur tête, et les pensées que nous leur prêtons proviennent de nos projections mentales personnelles, pas des leurs. Alors arrêtons de faire des suppositions, et reprenons le pouvoir sur notre vie.

De toute façon, quoi que vous ayez décidé de faire, faites-le. Aucune grande action n’a jamais échappé à la critique.

« Fais ce que tu crois juste selon ton cœur, car on te critiquera de toute façon. » Eléanor Roosevelt

 

  1. Vous craignez de perdre un client important

Travaillez deux fois plus pour lui offrir un meilleur service. Corrigez tout ce qui a pu entraîner une perte de confiance de la part de vos clients. Vous avez peu de clients et ne savez pas comment faire pour en attirer de nouveaux ? Traitez vos clients actuels de la meilleure des manières possibles, en offrant un service à la hauteur de leurs attentes, ou qui les dépasse. Le bouche à oreille fera bientôt affluer à vous de nouveaux clients.

« Ne vous plaignez jamais d’un client difficile car il est la cause de vos progrès.
Traitez les autres mieux encore : ils sont les raisons de vos bénéfices » Auguste Detoeuf

 

  1. Vous avez peurs des autres

Vous pensez que les autres sont mieux que vous, ont moins peur ? Rien n’est plus faux ! Nous avons tous nos craintes et nos limitations, même si elles ne concernent pas forcément les mêmes choses. Meryl Streep, cette grande actrice, a même confié à un journal que lorsqu’elle a accepté un rôle elle avait été très angoissée en se demandant « Mais comment je vais faire ? » alors que tout le monde la voit comme une femme forte qui ne doute de rien.

Alors voyez les autres sous un angle juste. N’oubliez pas qu’ils sont humains, comme vous. Ils ont donc aussi leurs interrogations et leurs peurs, même si vous ne le voyez pas.

« Ne juge pas quelqu’un tant que tu n’as pas marché dans ses souliers. »

 

  1. Vous avez peur de la mort

faire des folies !

Avoir peur de la mort ne l’empêchera pas d’arriver. Si vous avez peur de la mort, c’est peut-être parce que vous avez peur de souffrir ? Mais pour l’instant, c’est hors de votre contrôle, donc que vous vous empêchiez de vivre en pensant à cela ou non, ça n’y changera rien. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez changer. Parce qu’une autre raison d’avoir peur de la mort, c’est d’avoir des regrets. Agissez alors de manière à n’avoir aucun regret, quelle que soit l’heure à laquelle la faucheuse viendra vous cueillir. Ce qui veut dire qu’il faudra laisser un peu votre zone de confort, mais votre vie n’en sera que plus excitante. Je peux vous le témoigner par expérience personnelle.

« Ne prenez pas la vie trop au sérieux de toute façon vous n’en sortirez pas vivant. » Bernard de Fontenelle

D’une manière générale, appliquez une méthode en 2 étapes si vous voulez guérir de vos peurs et retrouver confiance en vous :

  • Isolez votre peur. Immobilisez-la. Déterminez exactement sa cause.
  • Passez à l’action. A toute peur il existe un moyen d’apporter une attitude corrective.

Pensez-y : les hésitations stimulent et grossissent les peurs. Agissez dès maintenant. Faites preuve d’esprit de décision et prenez la résolution de commencer à combattre votre peur tout de suite.

« Tes peurs et tes hésitations ne font que retarder le progrès. »

VOIR AUSSI:

 

A LIRE AUSSI:

Les articles sur :

 

Je sais que dans cet article, pour qu’il ne soit pas trop long, je n’ai pas traité tous les types de peurs. De quelles peurs aimeriez-vous que je parle dans un prochain article et pour quelles raisons ?