Sélectionner une page

Chapitre 1 : Tout lâcher et partir

Je pars avec un handicap

Je vous ai annoncé une vidéo loufoque où j’ai un horrible accent frenchie en anglais, c’est juste ci-dessous. J’assume complètement le côté déjanté !
Et puis on évolue ! 😉

Pourquoi les gens qui n’ont plus que 6 mois à vivre réussissent-ils tous leurs projets, même les plus fous ? Découvrez dans cette vidéo les 3 étapes que vous pouvez mettre en place pour mener à bien tous vos projets vous aussi.

Tout est à vendre

Souvent, face à un problème on se met (et on reste) en mode « j’ai un problème, comment je me débrouille ? » alors qu’il y a une bien meilleure question à se poser !

Chapitre 2 : On a toujours 2 choix : la Peur ou l’Amour

Slam « Tout va bien Madame la Marquise »

Voici le slam que j’ai déjà déclamé à plusieurs reprises lors de soirées consacrées au slam à Rimouski

Réflexions additionnelles

Voici d’autres réflexions que j’ai menées en parallèle de l’écriture de ce chapitre, que je vous partage car elles me semblent importantes

Cliquez sur le "+"pour lire
  1. Faites confiance à votre cœur/intuition pour prendre les grandes décisions

Lorsque nous devons prendre de grandes décisions, souvent nous faisons appel à notre raison parce qu’elle nous semble être la meilleure conseillère. Nous nous disons qu’en pesant le pour et le contre, de manière rationnelle, nous ne pouvons nous tromper de voie. Pour moi, je pense que c’est l’inverse : prenez ces grandes décisions avec votre cœur, en apprenant à l’écouter – à vous écouter – car certains élans ne s’expliquent pas, ne semblent pas rationnels, mais c’est simplement parce que nous n’avons pas encore dans la partie consciente de notre cerveau tous les éléments pour l’expliquer. Cela viendra par la suite.

Ecoutez ce que vous dit cette petite voix intérieure, en prenant bien soin de vous questionner sur les « pourquoi » vous prenez cette décision. Si cela part vraiment de votre cœur, et non d’un besoin de reconnaissance quelconque ou d’un manque à combler, vous êtes forcément sur la bonne voie. Foncez !

  1. Ne sautez pas sans parachute !

Quand vous sortez de votre zone de confort, pour maximiser les chances que cela se passe bien et que vous en retiriez le maximum d’enseignements positifs, préparez soigneusement votre sortie en prenant des personnes de confiance dans le domaine où vous allez. Vous minimisez ainsi vos raisons d’avoir peur et optimisez les chances d’en tirer de bons enseignements, sans vous paralyser pour la suite. Sauter d’un avion, oui, mais pas sans parachute !

  1. Toute catastrophe devient une opportunité

Lorsque l’on fait face à une épreuve comme je l’ai fait, on peut avoir tendance, et c’est compréhensible, à se replier sur soi-même et à pleurer sur ce que l’on a perdu. Mais je pense que ces périodes de grands chamboulements, quels qu’ils soient (un deuil, une séparation, une perte d’emploi…) peuvent aussi être nos plus grands moteurs pour repartir vers quelque chose de différent. Tirons avantage de cette « opportunité » que nous offre la vie (je sais, c’est un cadeau bien mal emballé, je suis d’accord) pour prendre le temps de nous arrêter sur ce que nous vivons de manière un peu automatique, afin de vérifier si cela nous correspond vraiment ou pas/plus du tout. Nous avons tous, moi la première, tendance à nous laisser emporter par la sarabande de la vie et toutes les distractions qui nous sollicitent sans arrêt. Tirons avantage de ces moments pour nous arrêter sur notre vie et la reconsidérer dans son ensemble, pour vérifier qu’elle correspond à ce que nous aspirons au plus profond de nous.

  1. Arrêtez de supposer, demandez

Je me suis aperçue qu’une des plus grandes sources de malentendus et de mal être que je pouvais avoir avec les gens que je croisais ou mon entourage provenait de ce que chacun imagine que l’autre pense. Sans avoir aucune idée de tout ce qui est dans la tête de l’autre qui pourrait influer sur le cours de ses pensées. Chacun est pris dans sa vision des choses et imagine des choses erronées concernant l’autre. Puis agit d’une façon qui n’est pas la sienne car il imagine ce que l’autre pourrait penser. Au final, personne n’est lui-même et on rate des occasions précieuses d’apprendre à mieux connaître l’autre, ainsi que d’être soi-même.

  1. Le compliment gratuit, une technique infaillible pour prendre confiance en soi

Quand on a des difficultés à aller vers les autres, parce que l’on craint notamment de se faire rejeter ou juger négativement, cette technique d’aller faire des compliments gratuits est le truc infaillible qui vous aide à prendre confiance en vous. Car non seulement vous ne pouvez pas vous faire rejeter, du fait du fondement même de votre démarche (la gratuité, c’est-à-dire le fait de donner sans attendre de retour), mais en plus vous êtes fier de vous pour l’impact que vous avez sur la personne abordée, ainsi que le dépassement de vous-mêmes que vous venez d’accomplir. Pour terminer, une chose, et non des moindres : cela manque tellement aujourd’hui dans notre vie de tous les jours que ce moyen de faire plaisir est à utiliser sans modération !

  1. Prenez soin de ce que vous dites aux autres, vous n’imaginez pas l’impact que cela peut avoir

Nous avons tous en mémoire une remarque négative que quelqu’un nous a dite et qui nous a profondément marqué. Certains d’entre nous ont aussi en mémoire une remarque positive, un encouragement, qui nous a été dit par une personne, au bon moment. Cette marque d’intérêt nous a tiré vers le haut, sorti d’une impasse ou encouragé dans nos efforts. Aussi, si nous avons quelque chose de positif à dire, allons-y ! Nous n’imaginons pas les retombées que cela peut avoir chez la personne à qui nous le confions. Peut-être est-elle justement dans une période de doute et en a-t-elle besoin plus que tout autre chose ? Osons formuler nos pensées positives, pour contrecarrer cette tendance à se focaliser sur le négatif. Nous permettons ainsi à ceux qui nous entourent de renforcer les meilleurs côtés d’eux-mêmes.

Chapitre 3 : C’est parti pour l’aventure !

Bali

La traversée en voilier

Chapitre 4 : Du bleu à s’en faire mal aux yeux – Atoll des Cocos Keeling

Chapitre 5 : J’ai de la chance ?

Voici quelques réflexions additionnelles que je vous partage. Bonne lecture !

supplement-du-chapitre-5

Chapitre 6 : Rencontre avec l’Indien qui a mauvaise réputation

Chapitre 7 : Repos du cerveau

Voici quelques réflexions additionnelles qui m’ont été inspirées par ce voyage et cette liberté accordée à mon cerveau.

Réflexions additionnelles chapitre 7

Bonne lecture !

Chapitre 8 : Rodrigues, as-tu du coeur ?

Chapitre 10

Extension du chapitre 10

Bonne lecture ! ça risque de vous faire bouger aussi ces prises de conscience 🙂