Sélectionner une page

« Il y a toujours un joyau à aller chercher dans le cœur du dragon,
un trésor qui nous attend au cœur de chaque peur. » Blandine de Maillard

Vous avez manqué le début de l’histoire ? CLIQUEZ ICI

Après notre traversée sans encombre depuis l’île Maurice, nous arrivons en vue de la Réunion. Le temps est brumeux et les flancs de l’île se dévoilent petit à petit, mystérieux, à mesure que le soleil levant fait se dissiper la noirceur de la nuit.

Après quelques dizaines de minutes de navigation, le port de Saint Pierre est en vue. Nous sommes tous sur le pont, l’œil sérieux, car on nous a dit beaucoup de choses sur la difficulté d’entrer dans ce port, notamment si la houle n’est pas favorable.

Nous avons mis toutes les chances de notre côté, mais il reste que nous sommes tous préoccupés de ce qu’il va pouvoir se passer. Les vagues qui éclatent sur les brise-lames ne sont pas du meilleur effet pour notre petit cerveau qui turbine fort à cette heure matinale.

Puisqu’il faut y aller de toute façon, puisque les conditions sont dites favorables, nous nous alignons sur les repères visuels pour commencer la manœuvre.

Chacun est stressé mais ne pipe mot.

Ça s’entend quand même dans la voix du Capitaine quand il donne des ordres…

Le plateau continental remontant assez vite ici, les vagues sont grosses et creuses… Nous perdons parfois de vue les repères quand nous sommes au creux d’une vague !

Au final l’arrivée se passe bien et c’est soulagés que nous nous amarrons à un ponton.

Nous voici en terre française ! C’est tout de même bien d’avoir des confettis répartis un peu partout dans le monde…

Pour moi sonne le temps d’un…

Un déménagement rapide

Après avoir déjeuné et fait la mise en règle des papiers vis-à-vis des autorités, je pars à la recherche d’une connexion internet en ce début d’après-midi. Après les besoins de base (nourriture, eau, gasoil), c’est ce que recherche chaque marin en voyage aujourd’hui ! Je crois que la pyramide de Maslow aurait besoin d’un autre étage à la base inscrit « wi-fi »…

Je trouve une connexion à l’office de tourisme de la capitainerie juste à côté. 2h de connexion gratuite par jour, c’est impeccable.

Mais au moment de vouloir me créer un compte pour me connecter, problème : il faut entrer un numéro de téléphone mobile pour qu’ils puissent m’envoyer un code de validation. Or mon forfait de l’opérateur « Free » ne fonctionne pas ici ! « Libre », tu parles !

Je pars donc à la recherche d’un forfait téléphonique en parcourant les rues du centre-ville tout proche, pour retourner à l’office du tourisme où je peux enfin me connecter.

J’écluse les différents mails reçus, puis je pars à la recherche d’une colocation à terre.

Dans un mois, JB et Anik rentrent en France en avion pour 2 mois pour des affaires nécessitant leur présence en métropole ; je dois donc me trouver un pied à terre. Et puis de toutes façon, j’ai très envie de « prendre un peu le large » car même s’ils me sont très sympathiques, la vie sur un bateau est quand même faite de promiscuité et j’ai besoin de reprendre un peu ma liberté.

Je trouve rapidement une offre qui me paraît intéressante.

J’appelle.

Rendez-vous est pris pour que je vienne visiter le lendemain après-midi (samedi).

Le matin même, je trouve une location de voiture pour aller visiter mon futur logement, au nord-ouest de l’île, près de la ville de St Paul.

Je suis tout de suite séduite par le groupe hétérogène que forment mes futurs colocataires et leur accueil sympathique (en plus d’un loyer très bas). Je décide d’emménager dès que possible, soit le lundi.

Bref, au bout de 3 jours ici, me voilà déjà dans une nouvelle place ! Vite-fait bien fait !

 

Et l’aventure ne fait que commencer…

Je n’aurais jamais pu imaginer à quel point la semaine qui suit allait bouleverser le reste de ma vie.

 

Voilà la fin du récit que je vais publier sur ce blog…

Pour lire le reste, il faudra attendre la sortie du livre en format numérique ou papier 🙂
Je compte publier un livre qui ne ressemble à aucun autre. Plein de trouvailles et de suppléments à venir dedans 😉
J’ai même envie de mettre un jeu de piste dedans, c’est pour dire !

 

Si vous voulez être tenu(e) au courant de la parution du livre, inscrivez votre prénom et email dans le formulaire ci-dessous.

Si vous avez des remarques, des conseils, des encouragements ou des remerciements à me formuler, faites-vous plaisir dans les commentaires ! 😀