Sélectionner une page

Pour vaincre nos peurs, encore faut-il savoir les identifier pour analyser d’où elles viennent. Dans cette vidéo, je vous explique quelles sont les origines de la peur.

 

Et on se retrouve dans une prochaine vidéo où je vous expliquerai :

  • comment surmonter ces peurs
  • comment faire taire cette anxiété qui monte en vous et écouter cette petite voix qui vous parle de ces choses douces à votre cœur.

 

Contenu de la vidéo :

Qu’est-ce qui nous empêche de nous lancer dans les projets qui pourraient nous rendre heureux ?

C’est la peur.

La peur, on la ressent de manière viscérale. Elle peut être parfois si forte qu’elle nous empêche de parler. Elle peut même anesthésier nos perceptions et nous empêcher d’entendre ce qui se passe autour de nous. On pourrait presque prendre l’image d’un lapin qui reste paralysé dans les phares d’une voiture…

Elle nous enferme dans un tunnel de sensations désagréables et nous coupe même du monde lorsqu’elle est vraiment intense. Nous sommes en mode « survie ». Voilà pourquoi nous voulons l’éviter.

Le plus souvent, ce n’est pas à ce point-là mais elle nous empêche de nous lancer dans nos projets. Peur de ne pas réussir, peur du regard des autres, peur de ne pas « être assez… », peur de perdre ce que l’on a, peur de l’avenir qui paraît alors plus incertain. Devant toutes ces peurs, on préfère souvent rester dans notre « paradis médiocre ». Il ne nous convient pas mais au moins c’est quelque chose de connu, que l’on « maîtrise », au moins en partie. On se donne tout un tas de raisons pour endormir cette partie de nous qui demande autre chose, en essayant de nous convaincre que « ce n’est pas si pire » ou que « on ne peut pas faire mieux », que « c’est comme ça ».

Les peurs, ça vient du fait que nous nous projetons. Nous échafaudons dans notre tête tous les scenarii possibles où notre projet échouerait lamentablement. Mais, je ne sais pas si vous avez remarqué, quand on échafaude dans notre tête le scénario de ce que va se passer, 90% du temps ça fonctionne autrement. Alors pourquoi ce serait différent avec les scenarii catastrophes que nous imaginons ?

En résumé :

La peur est une réaction de survie nous paralyse dans une situation de stress, au point que nous ne nous lançons pas dans nos projets car la sensation est insupportable. Pourtant, elle vient souvent de ce que nous projetons pour le futur.

Au lieu d’imaginer ce qui n’aura sans doute pas lieu, écoutez vos envies :

qu’est-ce que vous feriez si vous n’aviez pas peur ?

Action !

Allez-y, prenez un papier et un crayon pour noter spontanément ce qui vous vient à l’esprit. Ne tentez pas de juger ou de mettre un filtre à ce que vous mettez. Pour une fois, mettez en sommeil votre raison et laissez parler votre cœur. Complétez la phrase suivante :

« Si je n’avais pas peur, je… »

 

« Si tes rêves ne te font pas peur, c’est qu’ils ne sont pas assez grands. »

A lire aussi:

Partagez dans les commentaires ce que vous avez écrit, j’aimerais connaître toutes ces belles choses qui vous habitent.