Sélectionner une page

« Il existerait des archétypes qui nous permettraient de comprendre où nous nous trouvons dans notre vie. En quoi est-ce que cela pourrait être important? Eh bien, cela pourrait être la clé permettant de comprendre ce qui vous bloque vraiment et pour avancer vers tout ce que vous avez toujours désiré dans votre vie… Bon, peut-être que vous vous dites que j’exagère…

Selon Wikipédia, la conscience est : «la faculté mentale qui permet d’appréhender de façon subjective les phénomènes extérieurs (par exemple, sous la forme de sensations) ou intérieurs (états émotionnels, pensées) et plus généralement sa propre existence.»

De son côté, Carl Jung introduisit le concept d’inconscient collectif : «les instincts et les archétypes constituent l’ensemble de l’inconscient collectif. Je l’appelle « collectif » parce que, au contraire de l’inconscient personnel, il n’est pas fait de contenus individuels plus ou moins uniques ne se reproduisant pas, mais de contenus qui sont universels et qui apparaissent régulièrement».

Imaginez que nos vies soient influencées à un niveau profond et inconscient par des archétypes qui semblent être le reflet d’émotions profondes et de croyances ancrées dans notre esprit.

Aujourd’hui, je vais vous parler des 4 archétypes de conscience. Découvrez par rapport aux caractéristiques ci-dessous lequel vous représente le plus aujourd’hui :

Conscience – Archétype 1 : L’automate

« Réveille-toi Néo… Tu es dans la matrice… Suis le lapin blanc…» Le film Matrix

L’automate souffre en silence et le pire c’est qu’il souffre sans le savoir. Il a une petite voix dans la tête qui lui dit que sa place est ailleurs, qu’il est plus grand que ce que les autres lui ont fait croire, toutefois, il a tendance à oublier que cette voix existe. Il ne s’accepte pas. Il est déconnecté de sa vraie nature. Il ignore ce qu’il veut vraiment ainsi que ses besoins essentiels car il suit ce que la société, ses parents, ses amis attendent de lui, tout comme les automates qui fonctionnent grâce à des logiciels que d’autres ont installés en eux.

Il se préoccupe de ce que les autres disent et pensent de lui… Il a énormément de mal à s’aimer lui-même et, très souvent, il ne se connaît pas vraiment… Il a l’impression d’être victime des circonstances. Il croit que tout ce qui lui arrive est lié à quelque chose d’extérieur à lui sur lequel il n’a aucun contrôle, au hasard, à la chance, au destin… Il externalise son pouvoir.

Il est très critique envers ce qu’il fait et est toujours attentif à la façon dont chacun de ses comportements pourrait être perçus. Il manque de confiance en lui et est très anxieux. L’automate se croit fondamentalement incapable de changer sa situation. Il se sent impuissant.

À ce niveau de conscience, nous ne pouvons pas remarquer que tout est connecté, qu’il y a des lois qui sont à l’oeuvre et qu’elles produisent des résultats, et ceci que nous soyons conscients de ces lois ou pas.

En général, l’automate ne prend pas soin de son alimentation et le fait de manger des aliments qui ne sont pas sains est une façon d’«intoxiquer» son corps afin de ne pas devoir écouter cette petite voix intérieure qui l’appelle lorsqu’il s’éloigne de sa vraie nature. Il ne s’exprime pas car il a peur que les autres s’énervent s’il le fait.

Avez-vous déjà vu le film «Matrix»? Si vous ne l’avez pas vu, je vous invite à le faire. Néo, le protagoniste, quitte l’état d’automate et évolue vers les archétypes suivants. J’ai personnellement passé énormément de temps dans cet archétype. J’ai toujours senti que j’appartenais à quelque chose de différent, que je devais me donner l’opportunité d’aller jusqu’au bout et de le découvrir… mais j’ai souffert pendant des années avant de me faire confiance et… de suivre mon lapin blanc.

Pour résumer :

Conscience – Archétype 1 : L’automate

  • Il vit en mode auto-pilote

Métro-boulot-dodo, il souffre en silence car il n’en est pas conscient.

  • Il ne se pose pas de questions

Il ne sait pas vraiment ce qu’il veut au fond de lui, il ne se connaît pas vraiment lui-même car… il n’a pas le temps! Il faut sans cesse courir!

  • Il reste où il est même s’il se sent misérable

Parce qu’il n’a pas le choix… sauf s’il écoutait cette petite voix mais… En avant, marche, une, deux, une, deux… On n’a pas le temps!

  • Il ne donne pas le meilleur de lui-même

Il n’exprime pas ses vraies émotions avec les autres, se nourrit en général de junk food, ne vit pas de relations de qualité mais plutôt des relations «fonctionnelles», ne se remet pas en question… «C’est déjà assez compliqué comme ça!»

  • Il n’a pas de besoins ni de rêves qui lui appartiennent vraiment

Car il vit en se basant sur des besoins et des rêves que d’autres lui ont transmis… ses parents, l’école, ses amis, la société en générale.

Conscience – Archétype 2 : L’artiste

«Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire» Walt Disney

Je ne pouvais pas croire à quel point ma vie avait changé suite au passage du premier archétype vers celui-ci. Pour vous donner une idée, c’est comme voir la mer pour la première fois alors qu’on croyait que la mer c’était la sâle piscine où on avait passé tout notre temps parce qu’«il fallait courir sans cesse, parce qu’on avait pas le choix».

Alors que l’automate est toujours dans la répression de ses instincts et de ses vrais besoins, l’artiste est tout l’inverse, il est à 100% dans l’expression de lui-même. C’est comme si vous étiez sur un petit bateau et que vous veniez de traverser une gigantesque tempête : vous êtes heureux d’être encore vivant et à partir de maintenant, vous laisserez sortir ce que vous vous avez nié pendant si longtemps, vous apprécierez tout ce qui était là pour vous mais que vous n’étiez pas capable de voir. Vous voulez célébrer votre vie, vous vous sentez bien!

Ce passage est très puissant car l’artiste se découvre lui-même, donne sa touche unique au monde et c’est une émotion très positive. L’artiste apporte son propre point de vue au monde. Il apprend à utiliser son pouvoir de création pour avoir une influence positive sur sa vie et sur celle des autres.

Même si vous avez ouvert les yeux, vous avez besoin de reconstruire votre énergie et vous ne savez pas forcément comment le faire. Vous essayez milles choses différentes, vous racontez votre histoire incroyable à mille personnes, mais cela ne semble pas vous permettre d’avancer. Si l’automate reste là où il est, l’artiste essaie d’avancer, de changer et quand il est capable de libérer son potentiel de création… et de folie, il passe à la prochaine étape…

Pour résumer :

Conscience – Archétype 2 : L’artiste

  • Il est en mouvement vers la découverte de sa vraie nature

Il commence à manifester ce qu’il veut, ce dont il a besoin, ce qu’il est.

  • Il se pose des questions et donne ses réponses

Il a compris quels sont ses besoins et ses rêves.

  • Il a appris à utiliser son pouvoir de création

Il a décidé d’essayer de se donner une chance et il aime bien les résultats qu’il obtient.

Conscience – Archétype 3 : L’alchimiste

«Chaque effet laisse paraître ses causes et tous les effets proviennent de la cause première. […] Regarde bien la cause que tu veux manifester et tu verras certainement son effet.» Hermes Trismegiste

Si vous voulez faire ce que vous voulez de votre vie, vous devez devenir un alchimiste.

Il y a le bien et le mal. Des énergies positives et des énergies négatives présentes en nous et également chez les autres. Nous avons peur, nous sommes joyeux, nous réussissons, nous devons accepter des difficultés présentes dans notre vie, etc. Tout fait partie du voyage.

Si l’artiste surfe très bien sur les énergies positives, il s’arrête face aux négatives. L’alchimiste quant à lui a appris à connaître ces deux pôles, le positif et le négatif, ainsi qu’à les transformer. L’artiste cherche à accomplir des projets qui sont l’expression de ses vrais capacités. L’alchimiste fait de sa vie son oeuvre d’art. Il n’extérnalise plus son pouvoir, il l’utilise pour transformer son monde. Il sait qu’il y a des obstacles qui se présentent sur le chemin, alors il s’y prépare pour pouvoir les gérer.

Le secret de l’alchimiste est qu’il est capable de tirer le meilleur de chaque situation, même des très négatives. Il ne permet pas que des facteurs extérieurs polluent son esprit. L’alchimiste sait que les défis sont partout, c’est pourquoi il faut savoir transformer l’énergie négative en énergie positive. L’alchimiste comprend que dans la création de sa réalité, il doit connaître quelles sont ses croyances car elles vont avoir une influence sur chacune de ses décisions.

L’archétype de l’alchimiste est fortement lié à la transformation intérieure. Quand nous sommes dans cet archétype, nous commençons également à changer notre vie positivement, d’une façon qui soit en alignement avec notre vraie nature. Nous ne nous focalisons pas exclusivement sur le positif, mais également sur le négatif. L’artiste parle du changement, l’alchimiste apporte le changement.

L’alchimiste ne cherche pas à être admiré par les autres ni nécessairement à être aimé. Il sait que quand les autres le jugent, cela n’est qu’un reflet de leurs propres expériences. L’alchimiste transforme sa vie et se transforme lui-même pour arriver à la source de ses rêves et découvrir la meilleure version de lui-même.

Pour résumer :

Conscience – Archétype 3 : L’alchimiste

  • Il transforme son monde intérieur pour transformer son monde extérieur

Si vous voulez créer consciemment votre vie, vous devez devenir un alchimiste.

  • Il reconnaît et accepte le bien et le mal

Il sait qu’il y aura des obstacles et s’y prépare.

  • Il transforme l’énergie négative en énergie positive

Il sait comment tirer le meilleur de chaque situation.

Conscience – Archétype 4 : Le magicien

«Ce qui se trouve devant nous et ce qui se trouve derrière nous importent peu comparé à ce qui se trouve en nous.» Ralph Waldo Emerson

Alors que l’alchimiste sait transformer le négatif en positif, le magicien en fait la synthèse, il fusionne le positif et le négatif. L’alchimiste veut atteindre des objectifs. Cela lui met beaucoup de pression et peut réduire le champ de ses possibilités, et donc sa liberté. Le magicien n’a pas d’objectifs. Il a un thème, des lignes directrices, mais tout peut se passer, c’est pour cela que le magicien est si puissant, parce qu’il est libre. Le magicien est libre de la honte et du sens de culpabilité, il est authentique, il ne se juge pas. L’alchimiste sait percer le voile de l’illusion, le magicien sait créer sa propre illusion pour vivre dans sa réalité.

Alors que l’alchimiste travaille surtout en solitaire, le magicien travaille avec d’autres. Le magicien se fait entièrement confiance et vit en prenant tous les risques, en étant totalement vulnérable et c’est pour cette raison qu’il manifeste la vie qu’il veut vivre. Le magicien ne cherche pas à acquérir toute les connaissance possibles et imaginables, il est conscient que nous vivons dans un monde de connaissances illimitées. Le magicien est un enfant.

Pour résumer :

Conscience – Archétype 4 : Le magicien

  • Il comprend que la vie peut devenir ce qu’il veut

Il est dans le moment présent, il est authentique et joyeux.

  • Il n’as pas d’objectif

Il a un style de vie à la place. Il a développé ses propres habitudes et il fait entièrement confiance au processus.

  • Il n’a pas honte, il n’a pas de sens de culpabilité

Il vit de façon naturelle, comme un enfant. »

Auteur : Stefano Pratt

Site : missionamesoeur.fr