Sélectionner une page

Quand vous n’avez pas confiance en vous, dans quelle position vous tenez vous ? Cette question peut sembler anodine mais elle ne l’est en réalité pas du tout.

Alors ? Quand vous vous sentez abattu, comment vous tenez-vous ?

Jeune fille prostréeEh bien abattu justement… Tout votre corps exprime extérieurement cet abattement que vous ressentez à l’intérieur : les épaules rentrées, le dos voûté, la tête qui penche vers l’avant. Si vous marchez, la démarche est molle et lente, comme si vous deviez traîner avec vous un boulet très lourd et porter sur vos épaules tous les malheurs du monde… Parce que quelque part, c’est ce qui se passe.

Mais que se passe-t-il à ce moment-là dans notre corps ?

En cas de stress ou quand on est abattu, notre corps sécrète du cortisol, qui est un neurotransmetteur (une molécule qui permet la communication entre les neurones de notre cerveau). Un excès de cortisol favorise l’inhibition, le manque de confiance en soi, la dépression, le fait d’être irritable. Mais aussi des difficultés de concentration et des troubles de mémoire. Si cet état se prolonge, il va faciliter l’apparition de maladies (diabète, risques cardio-vasculaires, hypertension).

Mais alors, comment changer cet état en seulement 2 minutes ?

Sportif victorieuxDes recherches en neurobiologie l’ont prouvé : il faut prendre la position du gagnant.

Qu’est-ce que la position du gagnant ? Même les aveugles la connaissent instinctivement. La preuve, aux jeux paralympiques, quand ils franchissent la ligne d’arrivée, ils lèvent les bras au ciel. C’est donc que cette position est naturellement une position de puissance.

Cette position favorise la sécrétion d’une hormone, la testostérone, qui renforce notre combativité et nous fait nous sentir plus fort, prêt à relever des défis. Elle accroit le sentiment de puissance et de pouvoir, augmente votre combativité et votre assurance.

Ne me croyez pas sur parole, testez-le

Mettez-vous volontairement dans une position prostrée, abattue. Faites le vide dans votre esprit. Tenez cette position 2 à 3 minutes (mettez un chrono sur votre portable par exemple). Quelles sont les pensées qui traversent votre tête à l’issue de ces quelques minutes ? Quel sentiment vous habite ?

Mettez-vous ensuite en position de victoire, les bras tendus vers le ciel. Vous pouvez le faire par exemple debout, ou assis confortablement sur une chaise, un fauteuil ou un canapé. Etendez tout votre corps dans une posture fière, les bras vers le ciel et bombez le torse. Faites le vide dans votre esprit. Tenez 2 minutes (mais n’attendez pas les crampes non plus pour baisser les bras 😉 ). Quelles sont les pensées qui vous trottent dans la tête à l’issue de cet exercice ? Quel sentiment vous habite ?

VOIR AUSSI:

 

A LIRE AUSSI:

Les articles sur :

 

Je suis curieuse : dans quelle mesure cette expérience a-t-elle fonctionné sur vous ?