Sélectionner une page

Le regard des autres a souvent un effet paralysant. Par peur de ce que nous pourrions y lire, nous nous gardons bien de faire un pas de travers qui pourraient nous valoir par la suite une mauvaise réputation. Pourtant, nous avons tous envie de nous affranchir de ce poids souvent trop lourd à porter.

« Souciez-vous de ce que pensent les autres et vous serez toujours leur prisonnier » Lao Tseu

Mais comment voulez-vous vous affranchir du regard des autres si vous y cherchez de l’approbation ?

Le regard des autres

Ce que l’on aimerait trouver dans le regard des autres

Dès que nous faisons quelque chose, nous aimerions que les gens nous trouvent intéressant / intelligent / beau / à succès / heureux / avec assez d’argent / bien habillé / bien coiffé / l’air reposé / sûr de nous / sympa … (rayez les mentions inutiles)

En résumé : de supers humains n’ayant quasiment aucun défaut (ou des défauts acceptables). Ce qui veut dire une belle image impeccable et lisse à montrer à tout le monde telle une photo de magazine qui représenterait notre façade la plus esthétique. Et bien-sûr, il faudrait que tout le monde ait la même image de nous (ou presque), c’est-à-dire celle que nous avons décidé.

Quelqu’un qui veut que tout le monde ait une pensée unique … ça ressemble un peu à de la dictature ça, n’est-ce pas ? (vous ne vous y attendiez pas à celle-là…)

Chacun est différent de par son histoire. Comment voulez-vous que tous les gens que vous rencontrez n’aient qu’une seule et même image de vous ?

Ce que pensent les autres… selon nous

Nous allons chercher à savoir ce qu’ils pensent notamment en sondant leurs regards et en tentant de jouer au mentaliste pour décrypter la signification des quelques émotions qui passent sur leur visage.

Sauf que nous voyons le monde à travers un prisme déformant : le nôtre. Comme dit l’adage : « Qui cherche, trouve ». Et si on cherche de l’approbation dans le regard des autres, c’est que soi-même on désapprouve, au moins en partie, ce que l’on fait ou porte. Donc en réalité nous allons chercher dans le regard de l’autre toute marque de désapprobation qui pourrait nous donner raison sur la mauvaise opinion que nous avons de nous-même.

Nous sommes emprisonnés dans nos pensées

Là où ça coince…

Le pire, lorsque l’on agit comme cela, c’est que nous nous tenons responsables de tout : de la réaction des passants à leur absence de réaction.

Cela est valable aussi quand nous échouons ou n’arrivons pas à donner une assez bonne image de nous. A un ami qui serait dans la même situation que nous, nous lui trouverions des excuses pour ne pas être « au top » : « tu es fatigué », « tu as fait ce que tu as pu », « tu as un air gentil », « tu as du charme »… Mais à nous-même, aucune excuse ! Nous nous tenons responsable de tout, nous avons tous les torts. A ce moment-là notre Juge Intérieur prend le pouvoir, mais il est loin d’être impartial.

Affirmation de soi : là où est la contradiction

On ne peut pas vouloir s’affranchir du regard des autres et en même temps chercher l’approbation dans leur regard. C’est soit l’un, soit l’autre. De plus, votre attitude est ambigüe et les gens le sentent.

Quand quelqu’un danse sur la scène de manière complètement improbable, il n’est pas en train de regarder autour de lui pour voir si les autres l’observent ! Il danse de la manière qui lui fait plaisir, point. Que les autres aiment ou pas n’est pas son affaire, il fait ce qu’il aime, c’est tout. Et c’est d’ailleurs aussi pour ça que beaucoup l’admirent. Pour ceux qui se moquent de lui, peu importe car il y en aura toujours, quoi que l’on fasse.

Dans la rue, chacun est dans son monde et s’occupe de ses affaires. Quoi que vous pensiez, même si vous pensez attirer quelques regards, vous passez incognito !

Passer incognito

A essayer : les prochaines fois que vous sortez faites ce que vous avez à faire, peu importe que vous pensiez être mal vêtu ou mal coiffé ou encore avoir agi « pas comme il faut ». Ignorez volontairement ce que les autres peuvent penser de vous, regardez autour de vous par pure curiosité, pour le plaisir de trouver quelque chose de nouveau que vous ne connaissez pas.

Faites cela plusieurs jours de suite puis venez écrire ici ce que cela change pour vous d’agir ainsi. J’ai hâte de vous lire pour prendre connaissance de votre évolution ou de vos questions !

VOIR AUSSI: